"Ruptures 2020" : Faire de l'histoire autrement avec ses élèves

"Ruptures 2020" : Faire de l'histoire autrement avec ses élèves

Le projet "Ruptures 2020"

Faire de l’histoire autrement avec les élèves en travaillant

sur le témoignage avec une démarche d’historien.

 

Le projet Ruptures 2020 est proposé par un collectif d’enseignantes et d’enseignants de différentes académies et de chercheurs. Il interroge notre rapport au temps (qui sommes-nous et qui avons-nous été ? Comment vivons-nous les ruptures, celle actuelle voire celles passées ?) en cette période d’épidémie du Covid-19 et de temps de confinement mais aussi les méthodes de l’histoire, la place du témoignage. 

Dans ce projet, il s'agit d'initier les élèves à la pratique de l'enquête orale (à distance en cette période de confinement, via téléphones ou outils de vidéoconférences). Ces entretiens avec des proches peuvent être l'occasion d'interroger la notion de "rupture" : celle de l'épidémie et du confinement actuel, mais aussi la mémoire des ruptures passées (à partir de questions -à titre d'exemples- sur le vécu de la situation actuelle, le souvenir d'expériences passées ravivé par cette situation, la présentation d'un objet/d'une photographie qui incarne pour le ou la témoin une partie de son histoire).

En amont de l'enquête, un travail en autonomie est imaginé à partir de petites capsules vidéo (entre 8 et 15') réalisées par des historiens pour expliquer ce qu’est un témoin, l’importance du recueil de témoignage et la démarche de l’historien. Parmi les capsules déjà accessibles celles de Catherine Lacour-Astol, Elodie Lecuppre-Desjardin, Christian Ingrao, Patrick Boucheron, Denis Peschanski et Samuel Kuhn.

L’ensemble des vidéos est disponible ici.
Vous trouverez notamment deux capsules vidéo de présentation du projet à destination des élèves de collège (par Lola Jarry) et de lycée (par Sebastian Jung).

Vidéo de présentation pour les élèves de lycée (Sebastian Jung) :

 

La démarche consiste à commencer le travail avec les élèves à partir de travaux et de réflexions d'historiennes et d'historiens sur le témoignage et la mémoire en mobilisant les capsules proposées sur la chaîne dédiée. Les élèves vont ensuite, selon la temporalité voulue par l’enseignant, collecter des témoignages autour de la notion de rupture dans un travail d’enquête. 

L’inspection pédagogique de l’Académie de Grenoble s’associe à l’initiative des collègues de l'académie de Créteil (Sebastian Jung, Lola Jarry, Sahondra Limane, Hugo Poulet et Olivier Delmas), Christian Ingrao (CNRS) et Samuel Kuhn (académie de Grenoble). Le projet reçoit le soutien de l’APGH et la revue Entre-Temps. 

Vous trouverez les documents de présentation du projet, les fichiers et un padlet de ressources pour vous aider à rejoindre le projet ci-dessous.

Pour plus d’information, vous pouvez prendre l’attache de Samuel Kuhn, professeur au lycée de la Versoie, Thonon-les-Bains, samuel-raphael.kuhn@ac-grenoble.fr

 

Fait avec Padlet